lundi 15 janvier 2018

Soupe de Célerie-Rave, Roquefort & Noix de Pécan


En ce moment le vent aime bien faire la fête avec la pluie et la brume, serai ce un traquenard ou bien un mirage à travers l'épais brouillard, il me semble voir le soleil lutter contre d'innombrables et imposants nuages noires nuancés tantôt de gris, tantôt de blanc et parfois d'un ton rosée, quand les rayons ardents parviennent à s'échapper quelques instants.  


Les feuilles ne peuvent même plus s'envoler dans le ciel, danser avec le vent, virevolter et faire la course, dans leurs heures perdues, traversant l'immensité des cieux bienveillants, trop lourdes désormais pour se soulever, comme clouées au sol par le poids humide des gouttes s'échappant à flot des nuages en colères.
Et dans les chauds foyers, dans nos vies, les minutes passent, les heures défilent, les semaines s'écoulent et les galettes des rois s'enchaînent.
Petit à petit nos estomacs deviennent tels les feuilles gorgées d'eau, lourds et écœurés par une sensation de "trop". 


Le ciel se couvre, les nuages courent là-haut dans le sombre firmament, le froid se répand et l'humidité rajoute sa couche, climat friquet, les bout du nez rougissent quand l'air frais vient les caresser délicatement.
Le vent arrive, faisant se plier à ses pieds les arbres dénudés qui bientôt annoncerons l'arrivée du printemps tant désiré.


Alors, par la fenêtre éclairée, les soirs d'hiver, l'ont peut apercevoir une personnes mitonner un doux velouté dans une petite marmite, louche de bois en mains.
Des petites odeurs de noisettes, de fruits secs torréfiés et un parfum puissant viennent chatouiller les nez enrhumés.


Une soupe est en court, histoire de se faire un peu du bien, de digérer toutes ces galettes et de se réchauffer. Mais pas n'importe quelle soupe, attention, une soupe bien gourmande, avec du croquant et des saveurs très agréables. Une soupe de couleurs claire et lumineuse afin d'égayer les jours gris, une soupe qui donnent envie même aux plus petits récalcitrant, une soupe qui s'arrange selon vos goût, surplomber de topping gourmands. 


Cette soupe, elle est au céleri-rave, roquefort et noix de pécan. La douceur de ce légume ancien au goût si particulier que j'aime tant contrasté avec la belle puissance d'un fromage de caractère et le croquant et les saveurs enivrantes des noix de pécans torréfiées, font de cette soupe un breuvage dont ont se délectent avec plaisir et envie, laissant le froid de côté et apportant réconfort et joie.


Le ciel blanchit petit à petit, retrouvant ses couleurs tant chéries, un rayon flamboyant perce la brume épaisse, faisant rosir un nuage qui passait par là, le soleil se couchant derrière la colline, joyeux de s'imaginer enfin le printemps qui arrive. Dans la marmite, la soupe et fumante, elle n'attend plus qu'à être servie, et que l'ont viennent la chercher cuillères après cuillères.


Alors, vous venez avec moi préparez cette délicieuse soupe ?



A Vos Marques !!! Prêts ?!!!? Cuisinez !!!
(pour 4 personnes)

Recette:

- 1 céleri-rave
- 1 oignon jaune
- 40 cl de crème fraîche ou pour une version plus légère et digeste de lait d'amandes, c'est d'ailleurs avec cela que je la préfère
- 1 cube de bouillon de légumes 
- 1 filet d'huile d'olive
- Sel/poivre
- 100 gr de roquefort, de bleu ou d'un fromage de caractère
- 100 gr de noix de pécan

Commencez par faire préchauffer le four à 180°c.
Disposez les noix de pécan sur une plaque allant au jour et enfournez 10 minutes afin de les torréfier.
Ensuite, épluchez et coupez grossièrement l'oignon puis faites-le revenir 5 minutes dans un faitout posé sur feu moyen avec un filet d'huile d'olive.
Epluchez et coupez le céleri-rave en gros cubes, puis ajoutez-le dans le faitout.
Mouillez à hauteur puis ajoutez le cube de bouillon de légumes et laissez cuire 30 minutes à feu moyen.
Mettez le céleri et son bouillon dans un mixer ou blender et mixez.
Ajoutez progressivement la crème ou le lait d'amandes et mixez jusqu'à l'obtention d'une consistance bien lisse.
Rectifiez l'assaisonnement selon vos goûts.
Dresser la soupe dans des bols et parsemez des cubes de roquefort et avec les noix de pécan grillées.
Dégustez immédiatement tant que c'est encore chaud et laisser la magie du fromage fondre opérer.
  

Cette soupe m'a été inspirée par une recette de  Aime & Mange dénichée sur le dernier YouFoodMag.
Le céleri-rave est un légume racine qui à un petit goût bien particulier très agréable que j'adore, mais certains peuvent ne pas accrocher du tout. Cette soupe sera t-elle leur faire changer d'avis ?


Les noix de pécans peuvent être substituées par des noisettes ou des noix et si vous n'aimez pas le roquefort, choisissez un fromage de caractère que vous aimez, ou alors vous pouvez aussi ne pas en mettre.


Je vous en sert une bol ???


Et vous, vous y mettez quoi dans votre marmite ???

mardi 9 janvier 2018

Winter'amisu


Le temps passe tellement vite que le printemps va bientôt renaître. Les hirondelles, pour que l’azur s’en vienne égayer son berceau et notre beau pays, viendront déchirer brouillard, gros nuages et grisaille à grands coups, prestes et nets, tels que des coups de ciseaux. Les hirondelles seront bientôt là, chassant corbeaux, moineaux et rouges-gorges.


Même si certains doux jours de cette hiver égalaient ses jours à un printemps, tant ils étaient aimables, bien qu'ils aient été beaux, ils n'étaient souvent pas très agréables et froid.
Le temps passe si vite que je m'imagine déjà les arbres qui boutonnent en mille nœuds et pétales précieuses, et ses beautés qui parfois m'étonnent, rendant la nature telle une palette de peintre.


Et oui, je me dis déjà qu'après tout ce blanc viendra le vert, le printemps viendra après l'hiver.
Après le grand froid, le soleil, après la neige viendra les nids et les fleurs, après le noir viendra les mille et une couleurs. L'histoire n'est jamais finie ne trouvez vous pas ?
Après tout ce blanc viendra le vert, le printemps viendra après l'hiver et après la pluie le beau temps.


Bientôt le sommeil de printemps ignorera volontiers l’aurore, cà et là, on entendra partout le chant des oiseaux, les marmottes et les ours sortiront bâillant grandement et s'étirant de tout leur corps, de leur long sommeil, presque éternel.
La nuit, au bruit du vent et de la pluie, combien de fleurs seront tombées sans qu’on le sache ?


Mais en attendant tout cela, Décembre vient déjà de nous quitter, Noël s'en est allé avec lui, Janvier à débarqué avec dans ses valises l'Epiphanie et les Rois Mages. Je trouve que la période à partir de décembre est effrénée, intense en gourmandises et en évènements. La bûche à peine engloutie qu'il faut déjà dévorer les galettes des rois et après la couronne rangée dans son boîtier précieux, la chandeleur sonnera l'heure des crêpes, puis les lapins viendront déposés des chocolats partout...


La période gourmande et des délices et donc officiellement lancée pour un marathon du bidou.
Mais avant de passé trop vite à autre chose, il faut terminer les restes de décembre, de Noël, qui pourraient être restés par ci par là.  Les montagnes de chocolat, les stocks de bûches, les chutes de pâte, les morceaux de dinde....Parce qu'on ne gaspille rien, on ne jette pas et on recycle les restes pour les déguster d'une façon encore plus gourmandes. 


Aujourd'hui je vous propose de recycler le panetonne que vous avez un peu oublié au fond de sa boîte métallique. Cette brioche d'origine italienne aux fruits secs et confits que l'ont dégustent lors de la période de Noël, à la mie divinement filante, fondante et parfumée, une brioche que j'affectionne beaucoup et qui est notre rituel de Décembre. Mais voilà que parfois, après plusieurs tranches englouties, ont l'oublie parfois.


Alors quand sur le sublime blog d'Elo dans la Farine, j'ai aperçu son idée de tiramisu au panetonne, je savais que cette recette sera la bonne, et qu'elle serai me satisfaire de manger le panetonne d'une manière différente. J'ai donc ajouté un peu mon grain de sel à la recette pour obtenir la mienne et bien ce fût une totale satisfaction, un plaisir gustatif aussi intense que cette période gourmande. Une revisite du tiramisu en version hivernale absolument délicieuse !


Comme le dit si bien Elodie : " C’est divin et enivrant. Léger et aérien. Corsé et parfumé. Une bonne manière de recycler vos brioches aux fruits confits ou un reste de panetonne comme ici."
Une crème délicieuse avec un petit goût de cannelle, le panetonne fondant qui apporte la beauté de ses fruits secs qui explosent en bouche. Un moyen rapide, simple et très efficace pour recycler cette merveilleuse brioche de Noël. Alors vous aussi vous avez des tranches à écouler, ou alors si ont prenaient un panetonne rien que pour faire cette recette, car promis elle en vaut le détour !



A Vos Marques !!! Prêts ?!!!? Pâtissez !!!
( pour 4 à 5 verrines )

Recette:

- des tranches de panetonne un peu sèches
- 1 petite tasse de lait d'amande
- 1 bouchon de rhum
- 2 cuillerées à café de cannelle
- 250 gr de ricotta
- 3 cuillerées à soupe de lait d'amande
- 2 œufs 
- 60 gr de sucre roux (ou tout autre sucre)
- 1 belle pincée de cannelle
- du cacao amer en poudre (non sucré) 

Commencez par découper le panetonne en gros cubes, puis dans une assiette creuse mélanger la tasse de lait, le rhum et la cannelle et placez- y les cubes de panetonne, mélangez pour bien faire imbiber tout les morceaux, puis laissez reposer. Placez la ricotta dans un saladier et fouettez la avec les cuillerées de lait et la pincée de cannelle. Montez les blancs d'œufs en neige (gardez les jaunes pour faire des choux, mayonnaise, crème pâtissière...) et lorsqu'ils deviennent mousseux, versez le sucre petit à petit en continuant de fouetter jusqu'à complète dissolution du sucre comme pour une meringue. A l'aide d'une maryse, ajoutez délicatement les blancs d'œufs montés en neige sucrés à la ricotta, mélangez délicatement en remmenant la masse du bas vers le haut en faisant un geste du poignée circulaire. Mélangez bien jusqu'à obtenir une crème légère homogène. Enfin, dans des ramequins ou verrines, alternez les couches de panetonne et de crème à la ricotta puis réserver au frais 12h minimum avant dégustation. Au moment de servir saupoudrez de cacao en poudre ou bien de gros copeaux de chocolat.                
  Et régalez vous !!!


Ces verrines douces, aériennes et régressives ravirons tous les estomacs à la fin d'un repas. Si vous n'aimez pas la cannelle vous pouvez ,pourquoi pas, la remplacer par de l'eau de fleur d'oranger, de la cardamome ou bien encore ne rien mettre du tout. Cette recette fonctionnera aussi avec tout autres types de brioches, pourquoi ne pas utiliser une brioche classique en rajoutant quelques raisins secs et fruits confits au moment du montage ?


Alors maintenant, plus aucune raison de se débarrasser des vieilles tranches de panetonne ou brioche rassis, vous avez une délicieuse solution, puis c'est une belle façon de changer du pain perdu.                                                             Alors si vous veniez plonger votre cuillère avec moi ???

Et vous, vous êtes prêt pour le marathon gourmand ??? 

samedi 6 janvier 2018

Galette des rois à la frangipane amandes-pistaches & framboises


Et voilà que la magie de Noël s'en est allée, et voilà que la gourmande et la majestueuse Epiphanie et ses Rois mages sont de retours !
Les Rois mages débarquent; succédant au Père Noël et précédent l'arrivée des cloches et de leurs bonnes crêpes et des lapins et de leurs chocolats par millier.



Il faut dire qu'en ce moment nous sommes en pleins marathon food et que nos bidous sont champions dans cette discipline. Certains ont été mis hors course durant Noël, d'autre ont fait une sortie de route pendant le réveillon et maintenant ceux qui résistent encore et toujours à ses avalanches de bonnes choses continuent le trajet de la gourmandise jusqu'à Pâques.


Je ne sais pas vous, mais je trouve qu'en ces périodes là, nous sommes tous faibles, et que nous ne pouvons pas échapper au destin alléchant, personnellement je ne  pourrais résister à l'appel d'une bonne galette dorée, qu'elle soit bien gourmande avec du bon beurre dedans ou vegan ou sans-gluten... Que celui qui arrivera à s'en abstenir s'en s'affaiblir lève bien haut la main !



J’adore l’Epiphanie, et même si je préférerai qu’elle soit un peu plus espacée après les fêtes de fin
d'année et les autres qui arrivent, pour avoir le temps de se remettre des excès de Noël et du Nouvel an, c’est pour moi un vrai plaisir que de tirer les rois..et les reines et surtout de préparer la galette des Rois moi même, car il faut se le dire, finalement ce n'est pas si compliqué que ça et purée que c'est bon !


L’année dernière j'ai ouvert les portes de mon jardin des délices pour la première fois à l'approche et pendant la période de l'épiphanie justement. Le tout premier article que je vous ai publié était une brioche des rois amandes, pommes, cannelle, puis il y a eu ma galette très originale aux lentilles vertes, orange, amandes et vanille et enfin une pizza des rois crème d'amandes, pommes & cranberries {Vegan}


Il y a quelques années, je me disais qu'il était impossible de faire une galette soi même, la pâte feuilletée me terrorisait et était une épreuve insurmontable pour moi. Mais maintenant depuis que j'ai découvert la pâte feuilletée express et la Pâte feuilletée inversée selon Philippe Conticini , j'ai hâte de préparer de nouvelles galettes, toutes différentes les unes que les autres mais avec un seul point commun : elles sont 100 % maison !


Et cette année, après avoir eu un été fructueux en framboises, des saladiers et des saladiers remplis de beaux fruits rouge bien juteux, pour ne rien gaspiller, je m'en suis gardé bien au chaud..enfin au froid dans le congélateur pour pouvoir en avoir sous la mains jusqu'à l'été prochain. Et c'est donc avec mais belles framboises que j'ai décidé de faire une galette aux valeurs sûres, avec de parfums qui s'associent divinement bien ensemble, la framboises et la pistache !


Sous une pâte feuilletée croustillante, caramélisée et fondante en bouche, se cache une onctueuse et addictive frangipane amandes, pistache toute douce, peu sucrée et pas du tout écoeurante avec des framboises juteuses et acidulées qui viennent apporter un peu de pep's dans tout ça. Ne vous inquiétez vraiment pas pour l'étape de la pâte feuilletée, vous verrez une fois les mains à la pâte, se ne sera que de la rigolade et si cela vous fait trop peur, je vous autorise à prendre deux bons rouleaux de pâte feuilletées industrielles mais en dernier recourt hein ;)


La petite acidité de la framboises avec son petit pep's qui vient contrebalancé le sucre de la galette et la douceur de la pistache, donne un résultat très équilibré, peu sucré et vachement bon !
A cela vous rajoutez une pâte feuilletée inversée faites maison bien sûr, une fève, des gourmands et là, je crois qu'ont est plutôt pas mal vous ne trouvez pas ?


Cette version va directement dans mes préférées et si je vous dit qu'elle n'a vraiment pas fait long feu, vous me croyez ? Maintenant, chaude, tiède ou froide c'est à vous de voir, mais si l'on commencer par la préparer, parce que ce n'est pas tout mais il y à un roi ou une reine qui attend.


A Vos Marques ?!!!? Prêts ?!!!? Pâtissez !!!
(pour 6 personnes)

Recette:

Pour la pâte feuilletée inversée:

- 2 disques de pâte feuilletée inversée maison ( je vous explique tout en détaille sur le lien) ou à défaut et en dernier recours, 2 pâtes feuilletées de bonnes qualités du commerce.

Pour la crème d'amandes & pistaches:

- 60 gr de sucre roux
- 110 gr de poudre d'amandes
- 10 gr de maïzena
- 1 œuf
- 1 cuillerée à soupe d'amaretto 
- 2 cuillerée à soupe de pâte de pistache
- 3 cuillerée à soupe de lait d'amandes (ici amandes grillées de alpro)

Dans un récipient, mélangez ensemble le sucre, la poudre d'amandes et la Maïzena tamisée.
Ajoutez ensuite l'œuf, l'amaretto et la pâte de pistache, mélangez bien, puis délayez légèrement avec le lait et mélangez de nouveau jusqu'à obtenir une belle crème homogène et lisse.
Réservez au frais.

Pour la crème pâtissière à l'amande (sans œuf):

- 20 cl de lait d'amandes
- 40 gr de maïzena
- 8 cuillerées à soupe d'eau
- 30 gr de sucre roux ou de sirop d'agave ou d'érable

Mettez le lait à chauffer sur feu doux jusqu'à ébullition.
Pendant ce temps, délayez la Maïzena tamisée dans l'eau avec le sucre ou le sirop d'agave.
Lorsque le lait arrive à ébullition, versez-le sur le mélange de Maïzena puis remettez l’ensemble dans la casserole, portez de nouveau à ébullition et laissez cuire pendant 5 minutes en mélangeant vivement à l’aide d’un fouet jusqu'à ce que le mélange épaississe et laissez refroidir à température ambiante.

Pour la frangipane amandes & pistaches:

- la crème d'amandes & pistaches ci-dessus
- la crème pâtissière ci-dessus

Mélangez délicatement à la Maryse la crème pâtissière en l'incorporant petit à petit à la crème d'amandes. Mélangez bien jusqu'à obtenir une belle et onctueuse frangipane homogène.
Laissez reposer 15 à 30 minutes à frais.

Pour le montage et la finition de la galette:

- un peu d'eau
- une bonne poignée de framboises surgelées (dont vous aurez bien pris soin de faire dégeler avant la recette) ou fraîches
- 2 cuillerées à soupe de lait d'amandes
- 1 cuillerée à soupe du sirop d'érable
- et bien sûr, on n'oublie pas la fève !

Déposez un premier disque de pâte feuilletée sur une plaque allant au four recouverte de papier sulfurisé ou alors en silicone.
A l'aide d'un pinceau et d'un peu d'eau, humidifiez bien les bords de la pâte sans déborder vers l'extérieur.
Ensuite, étalez bien généreusement et équitablement la frangipane amandes & pistaches sur la pâte, en laissant une bordure d'environ 2 cm ( si vous le souhaitez aidez vous d'une poche à douille ). Répartissez les framboises sur la frangipane et n'oubliez pas d'ajouter la fève.
Puis, déposez délicatement le second disque de pâte feuilletée sur la première.
Appuyez bien sur les bords de la galette avec les doigts afin de sceller les bords.
Repliez les bords vers l'intérieur, jusqu'à la garniture, vous pouvez aussi donner un petit coup de fourchette sur le contours pour faire un petit motif et bien souder la pâte.

Mélangez le lait avec le sirop d'érable , puis badigeonnez le dessus de la galette, à l'aide d'un pinceau; cela va caraméliser et faire dorer le dessus de la galette.
Préchauffez votre four à 210°c.
Placez votre galette au réfrigérateur pendant 30 minutes, puis badigeonnez de nouveau la galette avec le mélange lait+sirop d'érable et avec la pointe d'un couteau, réalisez un joli quadrillage sur le dessus de la galette ou le motif de votre choix. Enfournez pour 10 minutes, puis baissez la température à 180°C pour 20 minutes de cuisson (selon votre four, laissez plus ou moins de temps votre galette, la surface de celle-ci doit être bien dorée mais non brûlée !).
Sortez du four et dégustez la encore toute chaude, ou bien tiède ou alors froide, à vous de jouer ;)

Personnellement j'ai un petit faible pour la galette toute tiède, avec la pâte bien croustillante et caramélisée et la garniture tiède. Mais je l'aime tout autant froide car les arômes et parfums se développent plus et sont plus présent en bouche. Framboises et pistaches, sont vraiment deux ingrédients qui s'accordent et se complètent à merveilles ensemble.

Après cela, quand vous aurez fait votre galette vous même, que vous l'aurez dégusté et que vos proches vous aurons dit qu'elle était délicieuse, et où est ce que vous l'aviez acheté, vous pourrez leur répondre fièrement que c'est vous qui l'avez fait de A à Z, je peux vous dire que vous serez fier de vous et content, la galette n'aura plus aucun secret avec vous maintenant !

Ce que j'aime tout particulièrement avec la galette, c'est qu'elle est modifiable à l'infinie, même si la version traditionnelle est très bonne, chaque galette peut être différentes, une association, un goût différents, à la pommes, au chocolat, à la noisettes, aux noix, au praliné... la galette s'accommode selon vos goûts et vos envies.
Alors, si ont découvraient qui est le roi ou la reine cette année avec cette bonne galette framboises & pistaches ? Je vous en coupe une part ???


Et vous, vous l'aimez à quoi votre galette ???